Lieu d’examen

IMAGERIE MEDICALE RAMBOT AIX-EN-PROVENCE

Imagerie Médicale Rambot

Centre de Radiologie à Aix-en-Provence

  • Cours des arts et métiers 13600 AIX EN PROVENCE
  • Arrêt de bus Arts et métiers (bus, 05, 06, 140)
  • Téléphone : 04 42 17 10 60
  • Horaires : 8h-19h non stop du lundi au vendredi

Principe de l’examen

Les infiltrations par injection locale de corticoïdes retard (Diprostène, Hydrocortancyl, Altim …..) ont pour but d’obtenir une action anti-inflammatoire et de traiter la douleur en cas d’échec d’un traitement médical (antalgiques, kinésithérapie +/- AINS) bien conduit.
Parfois, votre médecin préconise une viscosupplémentation qui consiste en une injection dans l’articulation d’un produit visqueux à base d’acide hyaluronique (GO-On, Happycross, Synvisc, Synovial-One…) afin d’améliorer la mobilité de celle-ci (« lubrifier l’articulation ») et de soulager la douleur.
Le principe est de s’aider de l’échographie ou de la scopie afin de bien positionner l’aiguille dans la zone à traiter (articulation, bourse proche d’un tendon, au pourtour d’un nerf).

Durée de l'examen

La durée du geste est variable, souvent entre 10 et 20 minutes.
Les complications liées à l’infiltration sont très rares (allergie, infection, troubles neurologiques).
Un repos de 24h de l’articulation infiltrée est conseillé. 
L’amélioration se manifeste en général 48h après l’infiltration et parfois au delà  de ce délai.
Une recrudescence douloureuse peut s’observer dans les 24 heures suivant l’infiltration.

Déroulement de l’examen

Le geste se fait sous contrôle radiologique ou échographique.
Après une désinfection stricte de la peau, en condition d’asepsie, le radiologue aborde la zone à traiter, injecte le corticoïde après avoir vérifier le bon positionnement de l’aiguille et vérifie la bonne diffusion de celui-ci.
Il est parfois amené à injecter un produit de contraste iodé lorsque le geste est réalisé sous contrôle scopique.

Contre-indications

En cas de fièvre, il faut reporter l’infiltration.
En cas de geste sous contrôle scopique avec injection de produit de contraste iodé :

  • Allergie à l’iode connue
  • Grossesse

Le traitement anti-coagulant n’est pas une contre indication.
Le diabète n’est pas une contre-indication sauf en cas de déséquilibre